Aventure dans les Balkans: Episode 1 (SERBIA)


SERBIA

Après 17 heures de route nous arrivons enfin à Belgrade en Serbie. Nous constatons rapidement qu’ici le temps semble s’être arrêté. A quelle époque ? Difficiles à dire pour nous qui sommes nés au milieu des années 80 ! Mais il y a comme une image dans notre esprit de ce que pouvait être le monde de l’autre côté du mur avant sa chute de 89.

En attendant devant la gare centrale que notre hôte de couch-surfing vienne à notre rencontre, on constate le nombre incroyable de filles, le manque de garçon et la présence de la police emmitouflée derrière un uniforme de guerrier de l’Empire romain. Notre hôte ne viendra pas… solution de secours : on s’aventure au hasard dans les rues et on dort dans la voiture ! Quoi de mieux pour découvrir une ville que de passer une nuit sur ses trottoirs ?

Rapidement une nouvelle constatation : le temps semble s’être arrêté mais la guerre ne semble pas être oubliée. Entre les tramways d’un temps révolu, les kiosques et autres boutiques cachées derrière des portes de taules, des bâtiments à moitié détruits portent la cicatrice d’un terrible conflit pas si lointain.

Nous déambulons de façon hasardeuse dans les rues de Belgrade à la recherche d’un mets locale qui pourrait satisfaire notre appétit. Alors que Clément essaie de se faire comprendre d’un petit vendeur en anglais,  une charmante dame qui maitrise la langue, s’invite dans la discussion et insiste pour nous conduire dans un petit restaurant bon marché. Première rencontre avec une famille serbe ! La femme est au service, le père au fourneau et le fils attablé avec ses amis devant un match de foot.

Alors que l’on galère à se faire comprendre, les seuls autres clients, un groupe de jeunes, se lèvent naturellement pour nous aider. Après leur départ nous sommes seuls avec la famille et avons comme l’impression d’être leurs invités. « Strong » sont les Serbes d’après le père ! La mère s’extasie chaque fois qu’un joueur Serbe s’empare du ballon ! Quant a leur fils et ses amis ils s’amusent, entre chaque action du match qui les passionne, de mettre une claque à celui qui semble être le souffre-douleur de la joyeuse troupe !

Parfaite soirée en compagnie serbe ! De retour à notre Doloréane nous constatons la première d’une petite série d’amandes. En même temps nous sommes garés juste sous le panneau « interdit de stationner réservé à ceux qui ont la carte », avec juste en dessous le joli panneau de la fourrière. Pas grave, si la fourrière vient on déplacera la voiture puisqu’on dort dedans !

Pas très chaud cette nuit mais rien d’insurmontable pour des Savoyards. A l’aube nous voilà reparti à la découverte de la Belgrade d’antan ! Le marché nous offre des portraits ravissants de vieux qui vendent et achètent leurs  fruits et légumes en les pesant sur des balances à poids. Voiles, blouses et béret… le temps c’est vraiment arrêté…

Mais la lumière du jour nous révèle aussi ce que nous avions deviné la veille au soir : les bâtiments détruits ! Et ce n’était que le début…

Après avoir découvert Belgrade, ses rues et ses magnifiques Eglises orthodoxes, nous reprenons la route direction Sarajevo !

Bien sûr, étant sur la même longueur d’onde Clément et moi, nous évitons à tout prix les « grandes » routes ! Amoureux des routes secondaires voir, vous le verré, tertiaires !

La campagne Serbe c’est « à l’ancienne Etienne » ! Le moyen de transport le plus répandu semble être le tracteur.

Mais quelque chose nous perturbe, plus nous nous approchons de la Bosnie et plus nous croisons de maisons détruites, de tracteurs et de ruines. Qu’est-ce qui nous attend en Bosnie-Herzégovine ?

Sur la route on prend le temps, on s’arrête souvent, on se trompe de route et on s’en fout, on découvre et c’est ça qui nous plaît. Peu importe, toutes les routes mènent à Sarajevo, non ?

Mais quand le temps passe et que l’on avance toujours pas… Clément prend un coup de speed et décide de doubler en dépassant les 50 km/h… Au mauvais moment !

POLICIJA !!!

Juste là, à l’endroit pile où la doléréane prend son envole, deux policiers à l’ombre d’un arbre, sorte de leur sommeil pour nous arrêter !

Contrôle des papiers…  On croit comprendre mais sommes pas sûre : notre voiture va être confisquée pour quelques jours … Nous avons doublé sur la ligne blanche et en excès de vitesse… ça semble mal parti surtout que le cher policier ne parle pas un mot d’anglais et s’étonne de nous voir rire de tout ça !

Mais voilà les Serbes, surement soucieux de nous laisser une bonne image de leur pays, sont venus à notre rescousse. En effet, la voiture que nous avons doublée ainsi que la voiture suivante, se sont arrêtée pour nous aider.

Et après nous avoir regardé en nous disant : « Problem, big problem… », nous ont aidé à négocier. Voilà Clément baragouinant en  italien avec les Serbes qui traduisent aux policiers étonnés de nous savoir touristes.

Les négociations vont bon train et les prix de la corruption commencent à s’écrire sur le sol !

On s’en tire bien grâce aux Serbes qui nous ont prêté main-forte ! Nous voilà reparti avec de grands gestes d’aurevoir de la part des policiers qui venaient d’encaisser dans leur poche 20 euros…

(Toujours mieux que les 200 euros d’amendes et des 4 jours de confiscations de notre maison roulante…)

VIVA POLICIJA SERBIA !!

 

Et nous continuons de rouler le long du fleuve qui sépare la Serbie de la Bosnie, on rate la frontière, tant-pis on en prendra une tertiaire…

La suite d’Aventure dans les Balkans : Sarajevo, Mostar et les bosniacs, le pont et les cascades, cour de roller et fracture de cadenas…   A bientôt pour l’épisode 2 : Bosnia !

Voyage dans les Balkans avec Clément Burelle.

Publicités

Une réflexion sur “Aventure dans les Balkans: Episode 1 (SERBIA)

  1. Super le petit récit. Il nous laisse dans l’impatience du prochain épisode.
    Merci pour transmettre les aventures suivantes…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s