Salta et ses Quebradas (ARGENTINE)

Imaginez une région multicolore ou chaque kilomètre vous dévoile de nouvelles formes, de nouvelles couleurs, de nouveaux paysages. Des routes qui s’élancent dans des vallées, des canyons, des Quebradas, grimpant sur des plateaux à plus de 3500m d’altitude , desservant des villages de quelques centaines d’âmes. Cachi et ses maisons blanches, Molinos au creux de sommets verdâtres  Angastaco balayé par le vent et l’air aride de son désert et de ses formations rocheuses aux multiples couleurs. La magnifique et rudimentaire RN 40 qui sillonne la vallée du Calchaqui entre les paysages lunaires, sableux, rocheux le long du Rio du même nom vous berce dans ces contrées sauvages.

Puis imaginez Cafayate entouré de vignes, elles-mêmes entourées de petites dunes de sable blanc sur lesquelles poussent de petits pins. Vous êtes aux portes de la Quebrada de las Conchas ! Sortie de la palette de couleurs des dieux, des formations rocheuses plus étonnantes les unes que les autres, des couleurs qu’on aurait eu peine à imaginer, des cayons, des gorges, du sable, du vert, du blanc, du rouge ! Une route qui s’élance dans ce chef-d’œuvre de la nature vous conduit à Salta. La grande ville de la région. 500 000 habitants nichés dans l’aridité des montagnes andines du nord de l’Argentine.

Mais l’éblouissement n’est pas terminé. Si on continue en direction de la Bolivie on découvre les paysages surréalistes  de la Quebrada de Humahuaca. Des montagnes encore différentes, de nouvelles couleurs, de nouvelles formations empruntent de l’érosion . Mais ce n’est pas tout, nous touchons à l’histoire des Incas. A Tilcara les ruines d’une  Pucara (forteresse), bâtie sur une colline recouverte de cactus,  dominent la vallée.. La région en compte un grand nombre, dont beaucoup reste encore inexploré. Témoignages d’une Histoire précolombienne qui n’avait rien à envier à celle du vieux continent.

Il y a ensuite la route qui conduit le voyageur au Chili via San Pedro de Atacama. Et là comme une cerise sur le gâteau, il y a le village de Purmamarca. Entouré de montagnes aux 7 couleurs. Un décor irréel qu’aucun artiste n’aurait pu oser peindre. Du vert, de l’ocre, des rouges etc… Les couleurs, les contrastes, les formes nous emportent avec elles dans l’extase d’une simple contemplation du monde que l’on habite. Du monde que l’on vit, celui dont nous faisons partie. Bien souvent, nous pensons en être le chef-d’œuvre… Orgueil et prétention déplacés face à l’immensité et à la merveille de ce qui nous entoure et fait notre environnement.

Et d’ailleurs cette merveille qui se présente sous nos yeux ne doit pas nous faire oublier que la région de Salta est la plus pauvre d’Argentine et que l’Homme, si prétentieux soit-il, a réussi à transformer pour certain un paradis que la nature nous a offert en un purgatoire. Quelle leçon avons-nous à donner à celle qui nous a tout offerts sur un plateau doré ?

Julien

Publicités

Une réflexion sur “Salta et ses Quebradas (ARGENTINE)

  1. Pingback: Invitation au voyage |Voyage explorer - Destinations de vacances

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s